Les enfants n’ont pas faim qu’à Noël

bzoo.ch nourish the children

J’ai une très très chère amie qui répète cette phrase à tue-tête et tout au long de l’année “les enfants n’ont pas faim qu’à Noël“. C’est d’une logique implacable!

Et en cette drôle d’année 2020, nous sommes beaucoup à avoir pu faire un pas en arrière et prendre du recul pour nous poser des questions sur le sens de notre vie et à nous demander si nous avons suivi les valeurs que nous défendions ou si à un moment donné il a fallu faire un choix entre notre morale et la nécessité de travailler pour de l’argent malgré le comportement du patron ou des collègues, le style ou l’éthique de l’entreprise qui nous emploie ou le temps que nous n’avons pas pu consacrer à ces personnes ou à ces causes qui comptaient tant à nos yeux.

De mon côté entre la voisine qui a décidé d’aller distribuer la soupe populaire le 31 décembre, l’ami qui a créé un site internet pour “collecter” les gens de bonne volonté qui peuvent soutenir la communauté et aller aider nos anciens pour tous types de besoins et les gens qui sont encore plus mal lotis que les gens les plus mal lotis de Suisse, ma conscience à fait son choix…

Je veux aider encore plus de fillettes de 13 ans prévue pour être mariées de force à rester des enfants et à être scolarisées !

Déjà rien que parce que ça tranquillise ma conscience mais en plus parce que la Banque mondiale a reconnu que l’instruction des filles était l’investissement le plus efficace pour atteindre les objectifs en matière de développement d’un pays.

Oui je sais, toutes les micros actions que je vais faire ne seront qu’une goutte d’eau dans un océan de désolation, de famine et de malnutrition. Mais c’est une goutte d’eau de la même façon que ma consommation attentionnée de l’eau, mes neuf poubelles différenciées ou que le bannissement du papier ménage (ou Sopalin) de ma maison le sont dans l’océan du désastre environnemental dans lequel nous nous trouvons. Et pourtant je le fais. Et je ne suis pas la seule.

Faire du bénévolat, c’est bien. Mais pour tout bénévolat fourni il est normal d’être défrayé, n’est-ce pas?

Et bien voici l’initiative à laquelle j’ai adhéré depuis de nombreuses années :

Nourish The Children
(NTC)

D’abord qu’est-ce que c’est NTC ?

bzoo.ch NTC 1C’est une initiative née en 2002 qui applique les principes commerciaux pour lutter contre la malnutrition des enfants de manière durable. Il s’agit d’un sac d’aliment à haute valeur notionnelle qui s’appelle Vitameal que vous, moi et quiconque résidant sur la face de la terre peut acheter. Celui-ci sera donné ensuite dans des écoles et des orphelinats du monde entier. Chacun de ses sacs contient 30 repas facilement assimilable par les estomacs des enfants souffrant de malnutrition.

En Novembre 2020 et depuis la création de cette initiative en 2002 la barre des 700 millions de repas donnés a été franchie. Ce qui signifie que les dons de personnes comme vous et moi résidant dans plus de 50 pays permettent d’assurer la nutrition de 130’000 enfants chaque jour.

Et puis, pourquoi Nourish the Children ?

Grâce à NTC, vous savez à quoi va servir votre argent :
✅ à acheter du VitaMeal nutritif.

Vous savez comment votre argent sera utilisé :
✅ pour nourrir les enfants défavorisés.

✅Vous savez que vos dons seront utilisés à bon escient grâce aux dons faits par la société et par le biais de programmes d’éducation et de prévention des maladies.

Et vous savez que vous faites une différence :

✅ plus de 130.000 enfants sont nourris chaque jour aux quatre coins du monde.

Le Défi

Quelques chiffres du Programme alimentaire mondial :

  • Presque la moitié (45%) des décès d’enfants de moins de 5 ans est due à la malnutrition. 3,1 millions d’enfants sont touchés chaque année.
  • 66 millions d’enfants en âge d’aller à l’école primaire souffrent de la faim, dont 23 millions sur le continent africain.

Au vu du nombre d’enfants qui meurent chaque année de causes liées à la malnutrition, il est évident que les efforts humanitaires existants ne suffisent pas pour remédier à ce fléau mondial.

La Solution

L’initiative Nourish the Children est la solution pour fournir un approvisionnement constant de nourriture de qualité aux enfants les plus nécessiteux du monde. Elle permet à des gens comme vous et moi de répondre de manière continue à ce besoin humanitaire critique. En appliquant les principes commerciaux et en offrant des commissions sur les achats de VitaMeal, elle met en place un programme qui est susceptible d’être maintenu dans la durée. De nombreux efforts sont déployés de manière ponctuelle ou par le biais de contrats limités dans le temps. L’initiative Nourish the Children, quant à elle, fournit un cadre pour donner un niveau constant de nourriture de manière durable depuis 2002.

Innovation humanitaire

Comment fonctionne Nourish the Children ?

bzoo.ch 1è étape

Du VitaMeal à haute valeur nutritive est produit dans des installations situées au Malawi, en Chine et aux États-Unis.

bzoo.ch 2è étape

Vous et moi pouvons acheter du VitaMeal.

bzoo.ch 3è étape
Les sacs de VitaMeal sont fait parvenir à des organismes caritatifs tiers.

bzoo.ch 4è étape

Les organismes caritatifs tiers transportent et distribuent le VitaMeal donné aux enfants souffrant de malnutrition dans le monde entier.

RÉSULTAT : PLUS DE 130.000 ENFANTS SONT NOURRIS CHAQUE JOUR, SORTENT DE LA SPIRALE DE LA MALNUTRITION ET SE DÉVELOPPENT CONVENABLEMENT.

Il est évident que le VitaMeal en lui-même est très important par son impact sur la vie des enfants qui souffrent de malnutrition. Mais il faut se rendre compte que les dons vont au-delà d’un simple repas, parce qu’ils rayonnent sur la vie de nombreuses autres personnes. Ces dons de repas créent des opportunités pour améliorer des vies à travers l’éducation, l’emploi et l’apprentissage de l’autosuffisance.

Encourager les enfants à aller à l’école

Le VitaMeal est généralement distribué dans les écoles parce que les parents qui vivent dans la pauvreté envoient plus facilement leurs enfants à l’école s’ils y reçoivent un repas gratuit plutôt que de les faire travailler à la maison. Cela vaut particulièrement pour les filles : la Banque mondiale a reconnu que l’instruction des filles était l’investissement le plus efficace pour atteindre les objectifs en matière de développement.

 Assurer un flux régulier de dons

En tant qu’initiative commerciale et sociale, Nourish the Children® organise des dons de nourriture permanents et en nombre croissant, par ses mesures incitatives d’achat, de don et de promotion du VitaMeal. Une commission est comprise dans le prix de la nourriture et permet aux affiliés de la marque d’investir leur temps et leurs ressources pour encourager les autres à se joindre à la cause contre la malnutrition.

Participer au développement d’une opportunité économique

Les usines de VitaMeal au Malawi et en Chine réduisent les frais d’acheminement et stimulent les économies locales.

Contribuer à l’autosuffisance

Les recettes engendrées par le VitaMeal sont en partie données à la Nu Skin Force for Good Foundation® pour soutenir l’enseignement agricole au village de Mtalimanja au Malawi. Une production agricole accrue pourrait un jour soulager le besoin d’une aide alimentaire au Malawi.

Yolène

À votre bon cœur et à votre bien-être

À très bientôt

Logo signature Yolène

Si cet article vous a plus, suivez la page Instagram j’en serai ravie.

Ne manque pas le prochain article

Reçois-le en avant-première dans ta boite e-mail

bzoo.ch VIP H6

Laisse ton commentaire

flèches rouges fond transp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Choisis ta monnaie
EUR Euro
USD Dollar américain

4
Best
Sellers

du moment